Présentation

Vedicare Ayurveda
Davantari

L’AYURVEDA signifie Science (VEDA) de la vie (AYUR) ou science pour prolonger la durée de vie.

Le RIGVEDA (5000 av. JC) et l’atharvaveda (1000 av JC) sont les premiers traités de médecine de l’Inde mais c’est CHARAK vers 1700/600 av. JC qui fut le codificateur de l’ayurveda avec la CHARAKA SAMHITA. L’homme a toujours tenté de se protéger contre 3 sortes de misère, misère physique, mentale et spirituelle. C’est pourquoi l’histoire de la médecine est aussi ancienne que l’homme.

Selon les traditions de l’Inde, les 4 premiers objectifs de la vie humaine sont :
DHARMA, accomplir son chemin
ARTHA, acquérir l’aisance matérielle (wealth)
KAMA, satisfaire ses désirs
MOKSHA, atteindre la libération

Et une bonne santé est considérée comme le sine-qua-non dans l’achèvement de ces objectifs.

La définition de la science de la vie indique que l’on conduise sa vie de façon heureuse, ce qui implique une attitude individuelle mais surtout utile à la société, en fait, l’Ayurveda est une médecine sociale. Sa particularité est de soigner le malade pas la maladie.

L’AYURVEDA est divisée en 8 branches

KAYACHIKITSA, la médecine interne
SHALYA TANTRA, la chirurgie
SHALAKYA TANTRA, la médecine O.R.L.
AGADATANTRA, la toxicologie
BHUTA VIDYA, la psychiatrie (traitement des maladies dues à des mauvais esprits et des maladies mentales)
KAUMARBHRITYA TANTRA, la pédiatrie
RASAYAN, la gériatrie et les thérapies pour rajeunir
VAJIKARAN, la science des aphrodisiaques.

Le corps humain dépend de l’énergie cosmique, le PRANA qui est relié au monde par les 5 sens grossiers et les 5 sens subtils. Pour bien comprendre cette science il faut connaître le système cosmologique Hindou où il existe une correspondance étroite voir parfaite entre le microcosme (homme) et le macrocosme (l’univers).

Sachez qu’il y a :
5 JNANINDRIYA, organes de connaissance, les 5 sens : l’ouïe, le toucher, la vue, le goût, l’odorat.
5 KARMINDRIYA, organes d’action : la bouche, les intestins, les mains, les pieds, les organes génitaux.
5 TANMATRA, l’essence des éléments : le son, le toucher, la forme, le goût, l’odeur.
5 PANCHAMAHABHUTA, les éléments : l’éther ou espace, l’air, le feu, l’eau, la terre. Les KARMINDRIYA et les JNANINDRIYA constituent les facultés des sens et de la perception du corps humain. Elles ont lieu et sont perçues grâce a l’intervention et par l’intermédiaire des TANMATRA et des PANCHAMAHABHUTA. Pour les hindous, il n’y a pas 4 éléments mais 5, le plus important étant l’espace.

Le PRANA est l’essence de la vie mais aussi le BRAHMAN ou énergie universelle, KUNDALINI SHAKTI. Mais dans le sens ordinaire PRANA signifie aussi le sol, la base des 10 INDRIYA ( c.a.d. KARMINDRIYA et JNANINDRYIA). En effet ceux-ci ne peuvent fonctionner sans la circulation du PRANA dans le corps.

Le PRANA agit au niveau des poumons par la fonction respiratoire, il se manifeste par la vie et la respiration. Ce PRANA ordinaire est appelé VAYU, il se divise en 5 vata ou courants vitaux :

PRANA VAYU dont la fonction est la respiration, localisé au niveau du thorax.
APANA VAYU dont la fonction est l’évacuation par les narines et les excréments, localisé au niveau de l’anus.
UDANA VAYU dont la fonction est de déconnecter l’ego pendant le sommeil et le reconnecter au réveil, localisé au niveau de la gorge.
SAMANA VAYU donne la sensation tactile, localisé dans tout le corps
VYANA VAYU ou vata périfique dont la fonction est la circulation dans tous les membres.

Les 5 souffles vitaux, les vayus ou pranas ordinaires

PRANA VAYU : souffle ascendant, il est produit par les mouvements de l’inspir et de l’expir. Son site est dans le thorax et le coeur, couleur émeraude.
APANA VAYU : souffle abdominal, il conduit les excréments vers le bas, son site est dans l’anus, couleur rouge.
UDANA VAYU : souffle vertical, il est le souffle le plus subtil car c’est en le canalisant qu’il est possible de surmonter le limites du temps et de l’espace, on réveille alors le PRANA universel ou KUNDALINI. Son site est dans la gorge, couleur étincelles de feu.
SAMANA VAYU : souffle équilibrant, il distribue les humeurs dans tout le corps, il est nécessaire au processus de la digestion, son site est dans le - VYANA VAYU : souffle qui accompagne la sensation du toucher sur le corps, il sert aussi à dissoudre les différences, son site est dans tout le corps, couleur blanc/violet comme la fleur de datura.

La maladie ou la faiblesse sont principalement un déséquilibre des 5 VAYUS, le médecin ayurvédique recherche quel(s) vayuou vata  est perturbé(s).